Sans vision, pas de leadership


Cette semaine sort le film "First Man : Le Premier Homme sur la Lune", adapté de la biographie de Neil Armstrong. Comment ces 3 hommes - Neil Armstrong, Buzz Aldrin et Michael Collins, après tous les problèmes rencontrés par leurs prédécesseurs du programme Apollo, ont malgré tout eu la folie de suivre l'ambition et le leadership de la NASA ? Une réponse simple : la Vision !


Rien ne remplace la vision. Lorsque vous avez une vision convaincante de l’avenir et que vous êtes en mesure de la communiquer, cela peut motiver vos collaborateurs à accomplir des choses étonnantes. Sans vision du futur vers lequel vous souhaitez emmener vos équipes, votre organisation, voire le monde, comment voulez-vous que l'on vous suive ? Puisqu'on ne sait pas où vous voulez aller ?


Alors comment faire ?


Formuler sa vision


Le sens

Avant tout, il faut que votre vision soit inspirante. Promettre uniquement aux gens qu'ils vont juste gagner plus d'argent est dépassé : les nouvelles générations - et les anciennes sont de plus en plus contaminées, sont en quête de sens.

Je prends souvent comme exemple la parabole de la cathédrale : sur un chantier, prenons 3 ouvriers qui font le même geste répétitif, et à qui l'on pose la question : "que faites-vous ?". Le premier répond : "je taille des pierres" ; le second répond : "je pourvois aux besoins de ma famille" ; le dernier enfin : "je construis une cathédrale". A vote avis, lequel sera le plus motivé et donc performant dans son travail ? Celui qui a évidemment la vision du futur pour lequel il se lève tous les matins.

Le second, comme bon nombre de jeunes collaborateurs, sont souvent enthousiastes à l'idée de gagner plus d'argent, mais pas pour longtemps. Ce n’est pas une vision ; la vision doit inspirer les collaborateurs à se dépasser. Et c'est à vous, leader, de la créer.


La formulation

Pour reprendre l'exemple de la NASA, leur vision est : "Nous atteignons de nouveaux sommets et révélons l'inconnu au profit de l'humanité.".

Comme vous le voyez, la vision est écrite au présent. Elle représente le futur, et vous souhaitez que vos équipes soient motivées à réaliser ce futur : faites donc comme s'il était atteint.

Par ailleurs, la vision est la description d'un futur tellement lointain, mais souhaité, qu'elle n'est pas prête de changer : c'est votre étoile du berger. La NASA n'est pas prête d'arrêter de révéler l'inconnu au profit de l'humanité. Autre exemple : la vision de SpaceX est de révolutionner la technologie spatiale pour permettre à l'humanité de vivre sur d'autres planètes.


« Si tu veux construire un bateau, ne rassemble pas tes hommes et femmes pour leur donner des ordres, pour expliquer chaque détail, pour leur dire où trouver chaque chose… Si tu veux construire un bateau, fait naître dans le cœur de tes hommes et femmes le désir de la mer. » - A. de Saint Exupéry

Et concrètement ?


La mission

Avoir une vision inspirante et claire ne suffit pas. En effet, le risque à ne communiquer que sur cette vision est que les gens ne prennent pas tous le même chemin pour l'atteindre. C'est la raison pour laquelle il faut ensuite que vous ayez une mission, qui soit la traduction de la vision à moyen-terme. Si on reprend les exemples ci-dessus, la NASA a pu avoir comme mission d'envoyer un homme sur la Lune, et depuis que cela est fait, sur Mars. SpaceX, pour atteindre sa vision, a comme mission de concevoir, fabriquer et lancer des fusées et des engins spatiaux de pointe.


En pratique

Une fois que vision et mission sont définies, elles peuvent suffire à un certain nombre de collaborateurs pour diriger leur travail et leurs projets. Pour d'autres, il faudra cependant être plus concret, et transformer vision et mission en objectifs clairs. Vous pouvez, pour les déterminer, utiliser par exemple la méthode des OKR (Objectives & Key Results).

Ces grands objectifs doivent donner a minima la direction à suivre à l'ensemble des équipes de l'entreprise, et leur rappeler constamment ce qu'il faut faire - et ne pas faire, pour rester alignées avec la vision de l'entreprise.

Revenons à SpaceX. Par exemple, pour aller coloniser d'autres planètes, il va falloir réduire le prix des voyages. Pour cela, pourquoi ne pas commencer par faire en sorte que les fusées soient réutilisables ? En voilà un bel objectif.

Enfin, en face de tout objectif, il faut des indicateurs de mesure. Sinon, on ne peut pas savoir si on s'en approche ou non. Pour notre exemple, cela pourrait-être le nombre d'aller-retours que peut faire un lanceur de navettes, que l'on veut passer de 0 à 5 dans les 3 prochaines années ...



Quant à vous, pour définir ou revoir votre vision, votre mission, un seul objectif : me contacter !


#www.prismup.fr #coaching #innovation #talent #leadership #vision #mission #objectif #management

14 vues

© 2019 par Olivier Friedman - Coach individuel et d'équipe | Certifié de l’International Coach Federation (PCC), en Enneagramme et en co-développement